Nahash, tome 1, épisode 1 : Dans la tombe de Savannah Wolf

2124799672Titre : Nahash, tome 1, épisode 1 : Dans la tombe
Auteur : Savannah Wolf
Nombre de tome : 3 tomes, dont 1 tome de 6 épisodes sorti à ce jour
Éditeur : Autoédité
Nombre de pages : 185
Date de sortie : 1 octobre 2016
Genre : Historique, Aventure, Thriller
Lien : https://www.amazon.fr/Nahash-%C3%89pisode-1-Dans-tombe-ebook/dp/B01M1ARXA1/

Résumé : Eden, jeune Anglais en fuite, muet et rejeté de tous, pensait qu’il avait déjà tout vécu, que rien de pire ne pouvait lui arriver. Lorsque, à demi mort, il voit se balancer sous ses yeux un médaillon frappé d’une torche renversée, il comprend que le cauchemar ne fait que commencer…
Diego Ángel, capitaine pirate Espagnol dont la cruauté n’est plus à démontrer, n’a ramassé sur ce navire marchand qu’un chien d’Anglais crasseux et loqueteux. Il le tuera dans la journée, à moins qu’il ne l’offre à ses hommes avant le soir.
Mais il suffit du seul mensonge d’un jeune mousse pour enrayer la bonne marche des événements. Et l’impitoyable capitaine Ángel va rapidement apprendre à ses dépends qu’un misérable muet décharné peut devenir la plus terrible des menaces…
Accord parental souhaitable.

Avis de Tatsu-chan : Pour être honnête, ce livre n’est pas vraiment un M/M. En tout cas, l’auteur ne l’a pas écrit pour cet aspect. Mais comme il y a quand même une mini relation M/M dedans, que j’ai aimé le livre et que je pense qu’il mérite vraiment d’être plus connu, j’ai décidé d’en faire la chronique et de peut-être vous convaincre de vous laisser tenter.
Alors, il faut savoir qu’à la base je ne suis pas particulièrement friande des histoires de pirates, même si j’aime beaucoup les pirates. Déjà parce que l’historique c’est franchement pas ma tasse de thé (Lessa peut confirmer ^^), mais aussi parce que, dans les seules histoires de pirates que j’ai lues, tout est très édulcoré. C’est encore plus Disney que Pirates des Caraïbes : les mecs sentent bon, il n’y a jamais de sang et encore moins de crasse, il y a de l’amour et des papillons… Ok, j’exagère pour les papillons. Mais vous voyez l’idée, quoi.
En fait, je suis tombée sur cette histoire totalement par hasard. C’est en voyant l’auteur se désoler sur Facebook d’une critique 1 étoile d’Amazon, où le lecteur disait que c’était trop violent, que j’ai découvert Nahash. Et c’est exactement ça qui m’a finalement donné envie de tenter l’expérience. Je me suis dit que peut-être, pour une fois, j’allais avoir droit à une VRAIE histoire de pirates. Je n’ai carrément pas été déçue de ce point de vue-là. Tout le récit m’a paru tellement plus réaliste que ce que j’ai pu lire jusqu’à présent.
Alors, évidemment, ce n’est pas un livre à mettre entre toutes les mains. Si vous vous attendez à lire une romance entre ce vilain pirate qu’est Diego Angel et ce blondinet muet d’Eden, c’est mort, hein. Passez votre chemin. On a ici une histoire qui se concentre principalement sur l’intrigue. Et la romance ne fait clairement pas partie de celle-ci. S’il se passe deux ou trois petites choses entre les deux, c’est vraiment pas grand-chose (mais je sais aussi qu’il se passe plus, plus tard… mais chut !). Il y a des scènes particulièrement violentes. Mais je pense qu’elles sont parfaitement justifiées, déjà par le caractère des personnages, mais surtout parce que, pour rappel, on a affaire à une histoire de pirates ! Et un pirate c’est quoi ? Un barbare des mers, oui, bravo ! Vous avez déjà vu un barbare chevaucher une licorne et envoyer des arcs-en-ciel à tout le monde ?
Au final, je n’ai trouvé que deux petits défauts à cette histoire :
Premièrement, l’utilisation abusive du subjonctif qui alourdit le style, je trouve. Utiliser le subjonctif, c’est super, surtout de nos jours où c’est bien trop souvent oublié. Mais il y avait des phrases où il aurait largement pu être évité pour fluidifier un peu le rythme, selon moi.
Et deuxièmement, les paroles en anglais ou espagnol traduites en notes. Si parfois c’était nécessaire, j’ai trouvé le procédé superflu dans certaines situations. Par exemple, à un moment un personnage parle en anglais sur plusieurs paragraphes. À la rigueur, le faire pour la première parole, pourquoi pas. Mais pour toutes celles qui suivent, j’ai trouvé ça pénible. Je pense que dire au départ que les paroles sont dites en anglais est largement suffisant pour que le lecteur comprenne. Inutile de le lui montrer en écrivant en anglais et en l’obligeant à faire de nombreux allers-retours entre les notes et le texte, ce qui coupe désagréablement la lecture.
Pour conclure, Nahash me semble très prometteur. J’ai été charmée par le premier épisode et je compte bien lire la suite. Si vous n’avez pas peur de lire un livre où la romance est quasi absente et où les pirates sont de vrais barbares, foncez. En plus, si vous n’êtes pas fan de la lecture par épisodes, le premier tome, qui regroupe les 6 épisodes sortis à ce jour, est disponible depuis quelques temps en papier 😉

Note : 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s