Le lien des trois de K.C. Wells

couv1lien600pxrvb-1-423x600Titre : Le lien des trois
Auteur : K.C. Wells
Nombre de tomes : OS
Éditeur : Sidh Press
Date de sortie : 13 avril 2016
Genre : Fantasy, Romance, Érotisme
Lien : http://www.sidhpress.com/?product=le-lien-des-trois

Résumé : Dans le royaume de Teruna, les Seruani, reconnaissables à leur cape rouge, enseignent l’art de l’amour. Arrachés à leur maison à dix-sept ans pour être formés, ils sont rejetés par la société et considérés comme les êtres les plus méprisables. Aussi, quand le prince Tanish tombe amoureux de Feyar, un Seruan, ce même homme qui lui a pris sa virginité et l’unique personne à partager son lit, il ne peut avouer ouvertement cet amour. Nul ne doit savoir, car les conséquences pour eux deux seraient bien trop douloureuses.
Quand le roi de Vancor vient visiter Teruna, il promet que son fils, le prince Sorran, épousera le prince Tanish pour solidifier l’alliance entre leurs deux royaumes. La seule condition sera que Sorran, encore vierge, reçoive une éducation sur l’art de donner du plaisir à son futur époux. Quand le père de Tanish choisit Feyar pour être ce professeur, les deux amants décident que le prince Sorran doit être mis au courant sur le fait que ce ne sera qu’un mariage politique et rien d’autre…
Un prince plein d’amertume, peu disposé à partager son amant.
Un Seruan plein d’amertume, peu disposé à partager son prince.
Et un prince timide dont la nature même déclenche les changements dans la vie de ceux qui les entourent.
Teruna est sur le point de changer pour toujours.

Contre-avis de Lessa-chan par rapport à l’avis de Tatsu-chan : Le lien des trois de K. C. Wells

Alors, moi, j’ai trouvé ma lecture très agréable et j’ai beaucoup aimé ce livre. Peut-être parce que je connaissais déjà l’univers de KC Wells.
Désolée, ma Tatsu, je vais commencer par contre-argumenter ton plaidoyer 😉

C’est vrai qu’il y a beaucoup de scènes de sexe, et certaines ne servent effectivement pas à l’histoire, mais j’ai trouvé qu’elles étaient plutôt bien réparties. Et certaines étaient juste notifiées et pas détaillées. Ce qui est heureux, car sur certains livres, il m’arrive de sauter les passages de scènes de sexe qui sont trop nombreux, ce qui n’a pas été le cas ici.

Pour les problèmes de traduction, je suis assez d’accord avec Tatsu, il y a des petites coquilles, mais ça n’a pas empêché, ni entravé ma lecture. Je n’ai vu qu’une seule réplique où il y a un problème de vouvoiement/tutoiement, mais peut-être était-ce parce que j’étais trop prise dans l’histoire.

En ce qui concerne l’argument de la descendance, ça ne m’a pas gênée. Car pour le Roi de Teruna, le fait que la “princesse” puisse apporter une descendance, n’était qu’un bonus. Le principal, dans ce mariage politique, est la protection des deux royaumes. Surtout que l’homosexualité est parfaitement admise et courante dans le royaume.

Allez, passons aux personnages. Je dois l’avouer, j’ai eu aussi du mal à m’attacher à eux. Peut-être que leurs traits de caractères auraient mérité un approfondissement. Dans le livre, on change souvent de point de vue, il est donc plus difficile de s’identifier à un personnage.
J’ai quand même beaucoup aimé Sorran. J’ai trouvé que ce personnage était le plus « coloré » et le plus travaillé par l’auteur. Un homme au cœur pur, tendre et aimant.
Feyar était moins présent (de part sa condition), du coup, on passe à côté de beaucoup de choses. Certes, l’auteur nous montre sa souffrance par rapport à son statut, sa gentillesse envers Sorran et son amour pour Tanish, mais je pense qu’on effleure tout ça et qu’il aurait mérité plus.
Tanish… euh… j’ai eu beaucoup de mal à le cerner. Peut-être à cause de son indécision et le fait qu’il se laisse porter un peu par les évènements (sauf à la fin).

 Globalement, je pense qu’il y avait moyen, avec cette histoire, d’approfondir encore un peu plus l’univers qui est riche de potentiels. Et pourquoi pas, faire deux tomes ou trois ?
Malgré tout, c’est un bon livre, une fois commencé, j’ai eu du mal à m’arrêter. L’univers est vraiment agréable, l’écriture est fluide et l’intrigue est captivante.
Les trois personnages, se complètent très bien, et le trio devient rapidement évident. L’un ne va pas sans les autres. Tout cela grâce à Sorran qui a su se rendre indispensable aux yeux du duo, par sa gentillesse et sa bonté.

Si  vous vous attendez à lire une histoire épique, faite de batailles, de sang, d’amours déchirants, de dangers mortels et d’angoisse, ce livre n’est pas pour vous. Comme la plupart des récits de KC Wells, ce livre est une belle histoire d’amour, qui nous plonge dans un univers de fantasy avec peu de tourments (mais assez pour faire battre nos cœurs). Un livre sans prise de tête, qui, lorsque vous le fermez, vous laisse un joli sourire aux lèvres, mais aussi un goût de trop peu.

Note : 3,5/5

Publicités

Une réflexion sur “Le lien des trois de K.C. Wells

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s