Comment séduire un geek, manuel du fêtard de Piper Vaughn et Xara X. Xanakas

13319890_1758894541063930_1170978516041131156_nTitre : Comment séduire un geek, manuel du fêtard
Auteurs : Piper Vaughn et Xara X. Xanakas
Nombre de tomes : OS
Éditeur : Less Than Three Press
Date de sortie : 23 septembre 2013
Genre : Romance
Lien : https://www.amazon.fr/Comment-s%C3%A9duire-manuels-cupidon-maladroit-ebook/dp/B00FESIUWS/ref=sr_1_1

Résumé : Ashley Byrne ne veut qu’une seule chose dans la vie : terminer son apprentissage de tatoueur et réaliser son rêve d’avoir son propre salon. En attendant, il passe ses nuits à faire la fête, flirter, et s’envoyer en l’air. Après tout, qu’a-t-il d’autre à penser ? À part sa coiffure et ses vêtements, pas grand-chose. Il a aussi pour habitude d’obtenir tout ce qu’il désire… jusqu’à ce qu’il rencontre Felipe Navarro.
Fee Navarro a tout ce dont il a besoin : un super boulot d’informaticien, un bel appartement, et tous les joujoux high-tech que son cœur de geek désire. Il ne donne pas dans les coups d’un soir, et il sait que les types comme Ash ne font que ça. Ash a peut-être le feu aux poudres pour Fee, mais Fee n’a pas l’intention de donner sa chance à un petit fêtard vaniteux aux tatouages trop nombreux et à l’égo surdimensionné. Tant pis pour lui si Ash n’a jamais été du genre à abandonner facile-ment. Ce dernier a un plan, et il n’a pas l’intention d’arrêter avant d’avoir prouvé qu’il ne compte pas que sur sa gueule d’ange : il est aussi digne de gagner le cœur de Fee.

Avis de Tatsu-chan : J’avoue que, en tant que geek, si j’ai eu envie de lire ce livre, c’est avant tout pour voir comment ils avaient défini les geek, là-dedans. Parce que, avons-le, la couverture n’est pas spécialement attrayante, le titre encore moins, même s’il colle bien au livre et qu’il apporte une petite touche d’humour, surtout à la fin, et le résumé ne me faisait pas plus envie que ça. En effet, ça m’avait l’air d’être une histoire tout ce qu’il y a de plus cliché : deux personnes totalement opposées mais qui vont vivre une romance. Pfiou, quelle originalité ^^
Donc, dans ce livre, un geek c’est quoi ? C’est quelqu’un complètement fana de Star wars et Star Trek, et plus globalement de SF. Il joue aux jeux vidéos, fait des attaques DoS (Denied of Service, en gros, il rend un site internet complètement hors service, par exemple), te fait un site internet et t’installe un PC les doigts dans le nez. Et, bien sûr, c’est un gros handicapé social. Alors là, je sais que j’ai sans doute perdu une partie des “non geek” dans la bataille. Mais je pense que nous serons tous d’accord pour dire que ceci est une description un brin trop clichée. Plus qu’un brin même… C’est un peu comme dire que tous les hommes ne pensent constamment qu’avec ce qu’ils ont sous la ceinture. Ah, on me souffle que c’est pas un cliché, ça (humour, bien sûr ! ^^)
Bref, tout ça pour dire que, même si on sent bien la pointe d’humour, l’histoire étant quand même assez sérieuse dans le fond, je crains que la plupart des gens voit ça comme une vérité absolue, ce qui n’arrange pas spécialement notre image.
Un autre cliché, moins visible mais présent quand même, est celui du gay qui se fait un plan cul tous les soirs. N’en déplaise à certains, les gays ne sont pas juste une machine à baise, sans sentiments. Et heureusement que Fee est là pour le montrer.
D’ailleurs, les noms. Bon, je dois dire ne pas avoir trop accroché (probablement parce que le surnom de ma mère, c’est Fée ?), mais surtout, quelle redondance. A chaque action ou parole de chacun, son nom est dit. J’ai dû voir deux ou trois “ce dernier” ou “celui-ci” pour remplacer un nom dans toute l’histoire. Arrive un moment, y a quand même une petit overdose de “dit Fee” et autres “répondit Ash”.
En dehors de cette redondance, j’ai pu relever pas mal de fautes aussi. Un bon coup de correcteur ça ferait franchement pas de mal, parce que les inversions en mode “tiens, j’ai traduit à la façon Google Trad !”, les mots manquants, les fautes de frappe et la mise en page non justifiée (sacrilège, oui !), au bout d’un moment ça devient quelque peu indigeste.
Mis à part ça, on a une romance assez sympathique, bien que peut-être un peu traînante en longueur. On a l’impression que la finalité de l’histoire, ce n’est pas qu’ils soient ensemble et se disent des mots doux, mais qu’ils fassent des acrobaties sous la couette. Néanmoins, ça reste agréable et drôle à lire, et on passe un bon moment.

/!\ Attention : Ce livre a été lu peu après sa sortie et chroniqué à ce moment-là sur mon ancien site Edenia. J’ai remodelé mon avis pour la page. Il se peut que les erreurs et les problèmes sur le fichier epub dont je fais mention à la fin aient été corrigés depuis. /!\

Note : 2,5/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s